Installation du Comité régional de la biodiversité en Ile-de-France

Marc Guillaume, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris et Yann Wehrling, vice-président de la région Île-de-France, chargé de la transition écologique, du climat et de la biodiversité, ont présidé, fin décembre, la séance d’installation du comité régional de la biodiversité (CRB) d’Île-de-France.
Près d’une centaine de personnes, représentant les 77 membres du CRB, ont participé aux échanges.

Le CRB, une instance consultative régionale

Le CRB contribue à construire un projet commun en faveur de la biodiversité pour l’Île-de-France et à concilier au mieux les enjeux économiques et sociétaux avec ceux de la préservation de la nature.
Lieu d’information, d’échange, de concertation et de consultation, le CRB sera ainsi sollicité dans les mois à venir sur la déclinaison régionale de la stratégie en faveur des aires protégées. Il sera également mobilisé sur la mise en œuvre de la Trame verte et bleue en Île-de-France, et sur l’élaboration, la révision du schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF).
Le secrétariat du CRB est assuré conjointement par la direction régionale et interdépartementale de l’environnement, de l’aménagement et des transports (DRIEAT) et les services de la Région.
Des informations sont disponibles dans l’espace du site réservé, disponible en cliquant sur le lien suivant : http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/comite-regional-de-la-biodiversite-r1668.html).

Plus de 70 membres
Prévu par la loi pour la reconquête de la nature, de la biodiversité et des paysages (2016), le comité régional de la biodiversité (CRB) est l’instance régionale de gouvernance et d’échanges sur les enjeux relatifs à la biodiversité.
Il est constitué de 5 collèges représentatifs des acteurs régionaux, avec une répartition équilibrée de femmes et d’hommes : collectivités territoriales, État, socioprofessionnels et usagers de la nature, associations et gestionnaires d’espaces naturels, scientifiques et personnalités qualifiées ; le CRB comporte 77 membres nommés conjointement par la présidente du conseil régional et le préfet de région pour une durée de 5 ans.

La biodiversité : un enjeu de société en croissance

Car reconquérir la biodiversité, c’est aussi renforcer l’attractivité de la région capitale et préserver les services qu’elle rend à la population, qui répondent à des besoins essentiels : se nourrir, respirer un air sain, se prémunir face aux risques naturels, se détendre, faire du sport en plein air, se cultiver, réduire les risques d’épidémies (épizooties)… Certains de ces besoins ont été mis en lumière par la crise sanitaire que nous vivons.
La biodiversité est également notre atout maître face aux défis du changement climatique autant en ce qui concerne l’« atténuation » (fixation du carbone par la végétation, dans les sols etc.) qu’en matière d’« adaptation » (îlots de fraîcheur, infiltration des eaux à la parcelle, résistance à la sécheresse…). La résilience de nos territoires passe par la préservation de la biodiversité et de ses services.

Panorama des enjeux en Ile-de-France

L’agence régionale de la biodiversité (ARB-îdF) a ainsi dressé l’état des lieux de la biodiversité francilienne, sa richesse mais aussi ses fragilités.
Parmi les acteurs de la biodiversité, un focus a été proposé sur les deux nouveaux acteurs issus des récentes lois biodiversité :

  • l’office français de la biodiversité (OFB) dont la direction régionale Ile-de-France a exposé ses missions et son articulation avec l’ARB-îdF.
  • -l’ARB d’Île-de-France, issue du partenariat engagé en 2017 entre la Région, l’État, l’OFB, l’Agence de l’eau Seine-Normandie et l’Institut Paris région qui a présenté ses actions en appui à la connaissance (observatoire de la biodiversité, animation du réseau naturaliste), aux politiques régionales, à l’accompagnement des acteurs et la sensibilisation du public.

Les actualités régionales en matière de biodiversité ont été abordées :
 la mise en œuvre de la Stratégie régionale pour la biodiversité, adoptée par l’assemblée régionale francilienne en novembre 2019, après une large concertation qui a permis d’établir un programme de travail ambitieux et cohérent. Le conseil régional a présenté l’avancement du plan d’actions et les perspectives pour les années à venir
 la démarche d’élaboration du plan d’action francilien de la Stratégie Nationale Aires Protégées (SNAP). La DRIEAT a présenté les objectifs nationaux (quantitatifs avec 30 % du territoire en aires protégées, 10 % en protection forte et qualitatifs avec l’amélioration de la gestion des aires protégées), les premiers éléments d’état des lieux et de diagnostic sur le réseau des aires protégées en Île-de-France, le processus prévu pour associer les différentes parties prenantes aux échelles régionale et départementales et l’implication des membres du CRB.
 le bilan du SRCE. La DRIEAT a présenté les principales conclusions du bilan issues principalement du recueil des dires des acteurs et partenaires et les étapes à venir pour donner suite au bilan.
 la démarche de révision du SDRIF. Le conseil régional a exposé les orientations stratégiques pour le futur « SDRIF-E » visant à bâtir une Île-de-France résiliente autour de la sobriété foncière, l’accueil de nouvelles populations, les nouvelles mobilités, les nouveaux rapports au travail, la solidarité, la protection et sécurité, le polycentrisme et le rééquilibrage, et la préservation des milieux et du cadre de vie, ainsi que les grandes étapes de l’élaboration et l’implication des différents partenaires, dont le CRB.
La biodiversité est l’affaire de tous. Grâce aux membres du CRB qui ont pu être présents, de nombreux dossiers ont été partagés. Par la suite, le CRB pourra s’emparer de ces sujets en y consacrant un temps suffisant aux échanges et à la co-construction.

Pour en savoir plus sur le comité régional de la biodiversité

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet