Bilan de la prévention des risques industriels et naturels : une présence toujours plus forte sur le terrain

Pour prévenir les pollutions, les quelques 120 inspecteurs de l’environnement de la DRIEAT sont de plus en plus sur le terrain pour contrôler les entreprises dont l’activité peut avoir un impact sur l’environnement : en 2021, prés de 1800 inspections ont été menées. Soit une hausse de 10 % par rapport à 2020 et un bond de 45 % en quatre ans.
Ces chiffres sont issus du Bilan de la prévention des risques industriels et naturels de la DRIEAT (édition 2022), qui vient d’être publié.

Les entreprises inspectées sont toutes des Installations classées pour la protection de l’environnement, ICPE.

Les sanctions : de la mise en demeure à la suspension

Sur plainte, de façon inopinée, de façon concertée avec les exploitants en application des règles liées à certaines activités - les Seveso sont par exemple inspectées au moins une fois par an-, ou pour répondre à des directives ministérielles, les inspecteurs vont dans les entreprises, les usines, certains entrepôts, dans un incinérateur, les centrales à béton, parfois même dans des garages pour vérifier que les "exploitants " de ces site dits ICPE ( installations classées pour l’environnement) respectent les règles prescrites pour protéger au mieux l’environnement.
A l’issue de ces contrôles, les inspecteurs ont prononcé prés de 200 mises en demeure. Ils ont aussi dressé une vingtaine de procès verbaux et suspendu sept activités.

Sanctions

60 % dans le secteur des déchets

Chiffres clés des installations classées pour la protection de l'environnement en Ile-de-France

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet